01 56 33 15 10

Lundi - vendredi: 9h00 - 17h00

MON ESPACE PERSONNEL

Nouveau Client

Déjà client

Mot de passe oublié ?

Mon Panier  

Votre panier est vide

Estimation de frais de port gratuit
Total 0,00 €

Plus que 70,00 € pour bénéficier de la livraison Gratuite !

X Vous venez d'ajouter dans votre panier :

Plus que pour bénéficier de la livraison Gratuite !

Valider ma commande Continuer mes achats


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

Fermer

Comment concilier restaurant et programme minceur ? 2ème partie

Avec la méthode KOT, les repas conviviaux en famille ou entre amis, au restaurant ou chez soi, c’est possible. Dans le cadre de la phase intensive ou progressive, des solutions existent. Laissez-vous guider et retrouvez le plaisir de sortir !

A l’honneur cette semaine, la cuisine orientale, le restaurant indien, le brunch et l’apéritif..

Et retrouvez nos autres idées pour des menus minceurs au restaurant en cliquant ici.



1) LA CUISINE ORIENTALE


En phase intensive KOT : Un tajine que vous complétez avec une entrée à base de crudités.

En phase progressive KOT :
Un couscous constitue un excellent plat complet qui ne nécessite pas d’entrée. Prenez plus de légumes que de semoule. Privilégiez le poulet sans peau que les brochettes d’agneau, les boulettes de viande ou les merguez.
En dessert, évitez les pâtisseries orientales qui sont très riches en sucre et en matières grasses. Optez pour une salade de fruits ou 2 boules de sorbet.



2) LE RESTAURANT INDIEN

En phase intensive KOT : Bœuf, poulet ou poisson, les trois sont possibles. Cependant, il faut choisir des plats contenant un accompagnement à base de légumes. Les plus courants sont les épinards, l’aubergine ou bien les poivrons.
Les plats avec de la pomme de terre ou de la crème fraiche sont à proscrire tout comme le pain indien.
La cuisine indienne étant riche, ne consommer ni entrée ni dessert.


En phase progressive KOT :
Le choix des plats est le même qu’en phase progressive, vous pouvez commander en plus : du riz basmati ou bien un naan nature.
Attention aux plats contenant de la crème fraiche, celle-ci augmente la quantité de matières grasses et donc la valeur énergétique de votre repas.



3) LE BRUNCH

Ce repas deux-en-un combine petit-déjeuner et déjeuner pour les levers tardifs. Pratique lorsqu’on manque de temps et que l’on ne souhaite pas décaler chaque repas de la journée. Bonne nouvelle, le brunch est possible avec la méthode KOT !

En phase intensive KOT : Vous devez retrouver : une boisson chaude, un fruit frais, des légumes, une source de protéines maigres (jambon dégraissé et découenné, blanc de dinde, blanc de poulet, œufs…), un produit laitier 0% - 20% de matières grasses et un féculent.
Voici un exemple de menu :
1 thé vert matcha
1 brochette de fruit frais
1 yaourt nature
1 salade à base de pousses d’épinard, de tomates cerises et de choux rouge
2 œufs brouillés accompagnés de palets de légumes
1 noisette de beurre sur 30g de pain toasté


En phase progressive KOT :
Idem qu’en phase intensive. Augmentez la quantité de féculents.



4) L'APERITIF


En phase intensive et progressive KOT :
Culturellement l’apéritif est une boisson consommée avant le repas principal. S’y ajoute souvent des aliments à grignoter. L’idéal étant de choisir une boisson light ou zéro qui n’apporte pas de calories ou un verre d’eau gazeuse, le jus de tomate est aussi un excellent choix. Vous pouvez consommer en plus des bâtonnets de crudités avec une sauce au petit suisse accommodé de gomasio et d’épices pour relever le goût.

NB : Evitez l’alcool en phase intensive et limitez-vous à un verre d’alcool en phase progressive.