01 56 43 67 11

Du lundi au vendredi

9h00-17h00

MON ESPACE PERSONNEL

Nouveau Client

Déjà client

Mot de passe oublié ?

Mon Panier  

Votre panier est vide

Estimation de frais de port gratuit
Total 0,00 €

Plus que 70,00 € pour bénéficier de la livraison Gratuite !

X Vous venez d'ajouter dans votre panier :

Plus que pour bénéficier de la livraison Gratuite !

Valider ma commande Continuer mes achats


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

Fermer

Conseils et astuces KOT pour en finir avec la cellulite

ne plus avoir de celluliteCapitons, peau d’orange : deux expressions qui désignent une déplaisante réalité. Phénomène typiquement féminin favorisé par le système hormonal, la cellulite touche 95% d’entre nous. Principalement localisée au niveau des hanches, du haut des cuisses, des fesses ou du ventre… la cellulite concerne aussi bien les minces que les rondes, sans distinction d’âge.

Elle fait partie de nos hantises. Nous le vivons comme une atteinte à notre séduction, à notre sex-appeal, à notre beauté.


Test : identifiez votre cellulite


Il existe différent types de cellulites, parmi lesquels :
- Cellulite aqueuse
- Cellulite adipeuse
- Cellulite fibreuse


Pour déterminer la nature de la votre, lisez les affirmations suivantes et cochez A si vous vous estimez peu ou pas concernée, B si vous pensez l’être partiellement, et C si vous vous reconnaissez parfaitement.

tableau kot

- La majorité de A : Votre cellulite est plutôt du genre aqueux. Souple au toucher, elle est associée à une rétention d’eau (œdèmes des chevilles, jambes lourdes, varicosités, circulation sanguine et lymphatique défaillante)
- La majorité de B : Votre cellulite est sans doute adipeuse. Molle et indolore au pincement, elle se localise sur le ventre, les hanches, les cuisses, la face interne des genoux. Elle est souvent accompagnée de quelques kilos en trop.
- La majorité de C : Votre cellulite est fibreuse et installée. Présente depuis 5ans et plus, elle est indurée**, sensible, voir fraîchement douloureuse au pincement. Elle concerne les cuisses et les genoux. Les fibres cutanées (élastine et collagène) sont altérées.



Peau d'orange, qui es-tu ?


Les spécialistes désignent ce phénomène par le terme barbare d’hydro-lipodystrophie. En clair, il s’agit d’une accumulation d’eau, de graisse et de toxines qui vient se loger juste sous la peau, dans des alvéoles qui vont l’emprisonner. Une des caractéristiques de la cellulite est l’hypertrophie* du tissu adipeux. Il s’agit d’un amas de cellules (adipocytes) qui joue un double rôle : stockage et déstockage des graisses. Si un déséquilibre intervient (stockage qui s’accélère, déstockage tournant au ralenti), les adipocytes se mettent à accumuler les graisses et s’hypertrophient (jusqu’à multiplier leur taille par cent !). Les cellules graisseuses entrainent alors une compression des vaisseaux sanguins et lymphatiques, l’activité cellulaire est entravée, ralentie. La cellulite peut être diffuse et s’étendre sur toute la partie inférieure du corps, ou se localiser (genoux, culotte de cheval). Des capitons apparaissent à la surface de la peau : c’est la peau d’orange.



Causes multiples 


Le sexe
Programmé pour donner la vie et allaiter même en période de famine, le corps féminin est plus riche en adipocytes que celui de l’homme : 23% de son poids est constitué de graisse contre 10 à 15% chez les hommes. Chez les femmes, la graisse se répartit prioritairement sur les fesses, les hanches, les cuisses et le ventre. Chez l’homme, elle s’installe plus haut et plus tardivement.

L’héritage génétique
Si votre mère a une mauvaise circulation sanguine, les jambes qui gonflent et qui se marbrent de veinules, vous risquez d'être concerné(e) vous aussi.

Les hormones
Les œstrogènes ont une action directe sur le tissu adipeux. A l’adolescence, ils sont encore sécrétés de manière anarchique, ce qui favorise le fabrication des graisses. En période de grossesse et d’allaitement, le tissu adipeux se modifie. En fin de ménopause, le bouleversement hormonal favorise un développement adipeux.

Les régimes à répétition
Un poids stable permet de contrôler le développement de la cellulite contrairement aux régimes amaigrissants à effets yoyos.

Le manque d’exercice
Il ne favorise pas une bonne circulation sanguine, c'est ainsi que le capiton s’installe.

Le stress
Il est aujourd’hui médicalement établi qu’en intervenant sur le cortisol, et les catécholamines, le stress favorise le stockage des graisses.

Le tabac
La cigarette aggrave les problèmes de circulation sanguine.



Les solutions de notre diététicienne KOT


Spécialistes de santé :
- Demandez l’avis d’un dermatologue, d’un médecin est précieux. (L'avis de votre médecin ou de votre dermatologue est précieux. , n'hésitez pas à les consulter)
- En cas de prise de poids ou de gonflements inexpliqués, consultez votre gynécologue. Votre pilule n'est peut-être pas adaptée.

Activités physiques :
- En cas de prédisposition à la cellulite, l’exercice physique est particulièrement conseillé. Il relance la circulation sanguine. La marche est le remède le plus simple.
- Pensez aux activités aquatiques effectuées en eau profonde, aquagym ou encore l'aquabiking qui libèrent le corps de son poids et permettent de se muscler tout en douceur. A vos maillots !

Alimentation :
- Modifier son alimentation ne signifie pas s’affamer : pour mincir il suffit de rééquilibrer son alimentation et de diminuer son apport journalier. Associer activité sportive et une alimentation riche en protéines est la règle d’or pour combattre la cellulite.
- Les apports en protéines sont insuffisants chez la plupart des femmes. Nourrir ses muscles en consommant suffisamment de protéines est indispensable (découvrez notre gamme de produits KOT.
- Tout régime frustrant conduit au craquage donc à l’échec, pensez à consommer des produits « leurres » (gamme KOT).
- Ne sautez aucun repas : les trois repas sont importants, instaurez une collation ou deux.
- L’apport en lipides doit être varié (huiles, beurre).
- Les glucides fournissent une énergie immédiate, indispensable aux activités musculaires et cérébrales.
- Evitez de consommer trop gras, trop sucré et trop salé.
- Buvez au moins 1L5 d’eau par jour, boire permet d’éliminer les déchets et de calmer l’appétit.
- Prenez des compléments alimentaires favorisant la fonte de graisses (Anti-stockage KOT et dévouvrez prochainement notre nouvelle gamme Active Plus).
- Perdre quelques kilos de façon progressive a un avantage : on cerne mieux les zones où s’est installée la cellulite. Demandez conseil à notre diététicienne au 01.56.43.67.11.

Soins :
- Sensation de grande fatigue, irritabilité, sont des signes de stress. Pensez à vous, ne vous fixez pas des objectifs insurmontables. Profitez de chaque instant !
- Les ennemis des jambes : l’exposition au soleil et tout ce qui entrave le flux circulatoire (jambes croisées, ceinture, bas qui serrent). - Optez pour des massages réguliers des membres inférieurs avec une crème hydratante.
- Le jet d’eau froide sur les jambes est efficace : toujours de bas en haut !
- On élimine mieux quand on dort bien. hypertrophie* : Développement anormalement important d'un tissu ou d'un organe. induration** : Durcissement d'un tissu.