01 56 43 67 11

Du lundi au vendredi

9h00-17h00

MON ESPACE PERSONNEL

Nouveau Client

Déjà client

Mot de passe oublié ?

Mon Panier  

Votre panier est vide

Estimation de frais de port gratuit
Total 0,00 €

Plus que 70,00 € pour bénéficier de la livraison Gratuite !

X Vous venez d'ajouter dans votre panier :

Plus que pour bénéficier de la livraison Gratuite !

Valider ma commande Continuer mes achats


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

Fermer

Faire du sport à la bonne cadence

Comment résister au grignotageRégularité, durée et intensité sont les clés d’une pratique sportive bien comprise.
Ne croyez pas que vous vous en tirez à bon compte avec 1h de jogging le dimanche matin ou 15 min de promenade du chien chaque soir.

La régularité est primordiale : pour réduire la graisse corporelle, il faut pratiquer une activité sportive 3 fois par semaine.
Quand à la durée, idéalement, chaque séance doit durer entre 30 et 45 min. En dessous de ce temps, vous brûlerez des glucides mais peu de graisses. Cela vous paraît beaucoup ?
Commencez par des séances de 20 min et augmentez doucement, au fur et à mesure. Enfin, pratiquez une activité physique avec une intensité modérée. Rappelez-vous qu’il vaut toujours mieux augmenter la fréquence et la durée de l’exercice que son intensité : mieux vaut 20 min par jour que 2h par semaine.

Quelques exemples

Les arts martiaux

370 kcal en 50 min.
Fait travailler la poitrine, l’arrière des bras, les obliques, les épaules et tout le bas du corps. Bénéfices : rend fort, donne confiance en soi et défoule.

La natation

255 kcal brûlées en 30 min.
Fait travailler le haut du dos, la poitrine, les épaules et les fessiers. Bénéfices : plaisir sensuel de glisser dans l’eau, chasse le stress.

Le vélo

400 kcal en 1h
Fait travailler les fessiers, l’avant et l’arrière des cuisses, les mollets. Bénéfices : tout simplement grisant !

La course

400 kcal en 1h
Fait travailler l’avant et l’arrière des cuisses, les fessiers, les mollets, les abdos. Bénéfices : le « pic du coureur » (euphorie due aux endorphines).