0811 044 044

Du lundi au vendredi

9h00-17h00

MON ESPACE PERSONNEL

Nouveau Client

Déjà client

Mot de passe oublié ?

Mon Panier  

Votre panier est vide

Estimation de frais de port gratuit
Total 0,00 €

Plus que 70,00 € pour bénéficier de la livraison Gratuite !

X Vous venez d'ajouter dans votre panier :

Plus que pour bénéficier de la livraison Gratuite !

Valider ma commande Continuer mes achats


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

Fermer

Perdre du poids en couple

perdre du poids en coupleVous est-il déjà arrivé de constater qu’à efforts égaux, les hommes ont tendance à perdre du poids plus rapidement que les femmes ? Ne vous découragez pas, à deux il est plus facile de gagner la bataille contre les kilos disgracieux.

Sara notre diététicienne vous dévoile les différences entre les femmes et les hommes, et vous explique comment suivre la méthode KOT ensemble.



VOS DIFFÉRENCES

L’organisme
Les hommes et les femmes ne sont pas égaux dans leurs dépenses énergétiques.

A la puberté, un changement métabolique s’opère, la différence est marquée :
- Les garçons acquièrent une masse musculaire plus importante,
- les filles ont une augmentation de leur masse grasse avec une tendance à stocker plus facilement les graisses qu’à les utiliser. En effet, leur organisme est programmé génétiquement à la reproduction afin d’assurer la survie de l’espèce.

Les hommes ont un métabolisme naturellement plus élevé puisque les muscles consomment plus d’énergie que la masse grasse et ce même au repos.

Pendant le programme KOT en duo, monsieur maigrit plus rapidement, environ 2 kg par semaine contre 1 kg pour madame.



A chacun son programme
Durant la méthode KOT, les hommes ont besoin de 1500 à 1800 kcal par jour, alors que les femmes ont un programme entre 1200 et 1500 kcal par jour.
Il est indispensable d’adapter les menus et les quantités aux besoins de chacun(e).

D’autre part, les femmes doivent tout particulièrement veiller à conserver des apports suffisants en fer, calcium, cuivre, zinc, vitamines D, B6 et B12. En effet, les menstruations ou les modifications hormonales peuvent conduire à un manque de ces nutriments.

Les hommes, quant à eux, devront veiller à conserver un apport suffisant en fibres, magnésium, sélénium, vitamines A, B9, C et E, des nutriments et oligo-éléments généralement moins présents dans leur choix alimentaire.



La répartition des graisses
Chez les hommes, sur l'ordre de la testostérone, les cellules graisseuses vont aller s'installer en haut du corps : ventre, poitrine, épaule, et cou.
Chez les femmes en revanche, elles emménageront dans le bas : les fesses, les hanches et les cuisses. Par ailleurs, une injustice demeure : les femmes ont une masse grasse plus développée, soit environ 20 % de leur poids contre 12 % chez les hommes.

Autre désolation : la cellulite. Si quelques rares hommes connaissent cette calamité, la peau d'orange reste majoritairement un problème féminin.
En revanche, ils rattrapent sur leur ventre et leurs poignées d'amour.



Vos obstacles
Le métabolisme peut être affecté par l’historique des régimes et leurs effets yoyo que la gente féminine est plus habituée à suivre.
A force de répétitions, l’organisme diminue ses besoins énergétiques et stocke plus facilement en vue d’une nouvelle pénurie. Une résistance à l’amaigrissement se met donc en place.

Le corps des hommes étant moins habitué à la perte poids, il sera plus réceptif et perdra plus facilement ses kilos superflus.
Les hommes ont également un rapport à la nourriture souvent moins compliqué que les femmes. Ils sont moins nombreux à souffrir de boulimie, d’anorexie, de compulsions ou de grignotages.

Au cours de la vie d’une femme, d’autres obstacles interviennent : contraception avec une augmentation de l’appétit, des kilos de grossesse qui sont difficiles à perdre, la ménopause ainsi que des changements hormonaux tels que hypo ou hyperthyroïdie qui entraînent une diminution des dépenses énergétiques journalières.



Le comportement alimentaire
A chaque sexe ses pêchés mignons.
Chez ces messieurs ce sont souvent les quantités, les féculents, l’alcool, les produits gras, le fromage, la charcuterie et les sauces.
Chez ces dames ce seront plutôt le grignotage, les produits sucrés comme les pâtisseries, les biscuits, le chocolat et les bonbons.

Il est nécessaire de connaître ces différences et de les accepter pour mieux se prendre en main.




LA MÉTHODE KOT A DEUX

Pour mener à bien votre objectif, voici quelques astuces :

- Une fois votre projet défini, promettez-vous de suivre ensemble sérieusement la méthode KOT mais également de vous avouer l’un à l’autre vos craquages.

- Les hommes perdront plus rapidement, donc oubliez la compétition, inutile de vous mettre une pression supplémentaire sur un combat perdu d’avance.

- Prévoyez vos menus de la semaine.

- Vous vous plaignez qu’il ou elle ne vous accompagne jamais pour faire les courses ? Faites les ensemble ainsi, chacun pourra freiner l’autre dans ses dépenses inutiles : biscuits, sodas, bonbons…

- Cuisinez en amoureux, dégustez en tête à tête vos petits plats et ne perdez pas de vue que vous n’avez pas les mêmes besoins et donc ne devez pas manger les mêmes quantités.

- En soirée entre amis ou en famille, aidez-vous mutuellement, en glissant un regard discret qui signifie « ne cède pas à la tentation ! »

- Le sport, à deux, c’est plus facile ! Randonnée, natation, danse... autant d’activités à faire en couple pour se motiver ensemble.

- Loin l’un de l’autre, restez en contact, un appel, un sms à votre moitié vous aidera à résister aux tentations.




A deux on est plus fort et on tient mieux nos objectifs. A deux on s’encourage, quand l’un baisse les bras, l’autre vous remotive. Si vous avez besoin de conseils et d’un suivi personnalisé, contactez Sara, votre coach diététique au 0811 044 044 ou en cliquant ici