0811 044 044

Lundi - vendredi: 9h - 17h

MON ESPACE PERSONNEL

Nouveau Client

Déjà client

Mot de passe oublié ?

Mon Panier  

Votre panier est vide

Estimation de frais de port gratuit
Total 0,00 €

Plus que 70,00 € pour bénéficier de la livraison Gratuite !

X Vous venez d'ajouter dans votre panier :

Plus que pour bénéficier de la livraison Gratuite !

Valider ma commande Continuer mes achats


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

Fermer

Restaurant et régime ? C'est possible !

Nous avons de très bonnes raisons de ne pas respecter les recommandations d’équilibre alimentaire : invitation au restaurant, déjeuner professionnel à l'extérieur, repas entre famille ou amis... Pourtant, dans quasiment toutes les circonstances, il est possible de contourner les obstacles et de mieux manger. Alors comment faire pour respecter les bons principes alimentaires que l’on s’est fixé ? Charlotte diététicienne vous dresse la liste des restaurants les plus courants et les alternatives pour vous aider à rester sur le chemin de l’équilibre sans sacrifier votre vie sociale.



LE RESTAURANT JAPONAIS 

En phase Intensive KOT :
La cuisine japonaise présente de multiples avantages : la cuisson à la vapeur ou grillée, le thé vert au jasmin et les baguettes qui nous permettent de manger lentement !
En entrée, une salade de choux et une soupe miso.
En plat principal, des brochettes de viandes ou de poissons ou bien des sashimis.
En dessert, privilégiez les fruits, les salades de fruits exotiques, les sorbets plutôt que les beignets.


En phase Progressive KOT :
Ajoutez un riz nature ou prenez une soupe de ramen.



LE RESTAURANT ITALIEN

En phase Intensive KOT :
L’idéal est un carpaccio de bœuf accompagné d’une salade verte source de fibres.


En phase Progressive KOT :Un plat de pâtes ou une pizza peut constituer un plat complet. Il n’est pas nécessaire d’y ajouter de la viande car le fromage et la pâte à pizza constitue une source suffisante en protéines. Préférez la pizza classique, napolitaine, marguerite, quatre saisons, moins grasses que celles contenant de la crème, des lardons ou de l’œuf. N’abusez pas de l’huile pimentée.
En dessert, préférez un fruit frais, une salade de fruits ou un sorbet à un tiramisu ou une pâtisserie.


LA CUISINE ORIENTALE 

En phase Intensive KOT :
Un tajine que vous complétez avec une entrée à base de crudités. 

En phase Progressive KOT :
Un couscous constitue un excellent plat complet qui ne nécessite pas d’entrée. Prenez plus de légumes que de semoule. Privilégiez le poulet sans peau que les brochettes d’agneau, les boulettes de viande ou les merguez.
En dessert, évitez les pâtisseries orientales très riches en sucre et en matières grasses.




LA BRASSERIE 

En phase Intensive KOT :
Que vous soyez un fin gourmet ou que votre travail vous impose de manger souvent à l’extérieur, les cartes des brasseries permettent la plupart du temps de concilier équilibre alimentaire et plaisir. Essayez de composer vos menus au restaurant comme vous le feriez chez vous.

Préférez les formules « entrée + plat » ou « plat + dessert », plutôt que le menu complet, souvent trop riche.
Ne vous sentez pas obligé(e) de finir absolument votre plat si vous n’avez plus faim.
Privilégiez les entrées de crudités, les plats comprenant une viande ou un poisson avec des légumes et les desserts à base de fruits ou un fromage blanc. De plus, préférez les grillades, les légumes vapeurs plutôt que les plats en sauces ou les fritures.

En phase Progressive KOT :
Même recommandations qu’en phase Intensive.
Faites un choix entre le pain ou les féculents.
Ne vous jetez pas sur le pain avant d’être servi, buvez plutôt un grand verre d’eau.
Un bon repère : les féculents doivent représenter un quart de votre assiette, soit 6 cuillères à soupe.



LE RESTAURANT INDIEN

En phase Intensive KOT :
Bœuf, poulet ou poisson, les trois sont possibles. Cependant il faut choisir des plats contenant un accompagnement à base de légumes. Les plus courant sont les épinards, l’aubergine ou bien les poivrons.
Les plats avec de la pomme de terre ou de la crème fraiche sont à proscrire tout comme le pain indien.

En phase Progressive KOT :
Le choix des plats est le même qu’en phase progressive, vous pouvez commander en plus : du riz basmati ou bien du pain fait maison. Attention au plat contenant de la crème fraiche, celle-ci augmente la quantité de matière grasse et donc la valeur énergétique de votre repas. La cuisine indienne étant riche, ne consommer ni d’entrée, ni de dessert.



LE BRUNCH 

Un repas deux en un, combinant petit-déjeuner et déjeuner pour les levés tardifs. Pratique lorsque l’on manque de temps et que l’on ne souhaite pas décaler chaque repas de la journée. Bonne nouvelle le brunch est possible avec la méthode KOT !

En phase Intensive KOT :
Vous devez retrouver : une boisson chaude, un fruit frais, des légumes, une source de protéine, un produit laitier et un féculent.

Voici un exemple de menu :
1 thé vert matcha
1 brochette de fruit frais
40g de muesli accompagné d’un yaourt nature
Salade à base de pousse d’épinard, de tomate cerise et de choux rouge
2 œufs brouillés accompagné de galet de légumes

En phase Progressive KOT :

Idem qu’en phase intensive. Ajouter une portion de féculent comme deux tartines de pain beurrés par exemple.




LE BARBECUE 

En phase Intensive KOT :
Pour l’entrée, une salade de crudité est idéale. La cuisine au barbecue peut être équilibré, opter pour de la volaille de préférence car elle contient peu de lipide, mais vous pouvez également choisir d’autre grillades. Accompagner votre viande de légumes croquants, grillés à la plancha par exemple.
Pour le dessert, préférez une salade de fruits frais ou les sorbets.

En phase Progressive KOT :
Idem qu’en phase intensive. Compléter votre repas avec du pain ou des pommes de terre cuites au barbecue ou bien une salade composée contenant du riz, des pâtes ou du quinoa ; mais attention, les chips ne sont pas autorisées car très énergétiques et non rassasiantes !




LA CRÊPERIE

Uniquement en phase Progressive KOT :
Commandez des crêpes salées avec des aliments d’origine animale, tels que le jambon, l’œuf, le gruyère ou le saumon et des légumes, des champignons, des tomates, des oignons. S’il n’y a pas de légumes demandez en accompagnement une salade.
En dessert préférez une crêpe garnie de fruits, de compote ou de confiture.



L'APERITIF 

En phase Intensive et Progressive KOT :

Culturellement l’apéritif est une boisson consommée avant le repas principal, s’y ajoute souvent, des aliments à grignoter. L’idéal étant de choisir une boisson light qui n’apporte pas d’énergie. Vous pouvez consommer en plus des bâtonnets de crudités avec une sauce au fromage blanc accommodé d’épice ou d’herbe de Provence pour relever le goût.




Même si vous suivez les recommandations ci-dessus, vous n’arriverez pas à obtenir un repas aussi équilibré que chez vous, donc limitez les repas en extérieur. À vos fourneaux !

De plus, veillez également à manger un repas complet au déjeuner ou au dîner suivant votre sortie, qui rééquilibrera vos apports nutritionnels.

Evitez également les boissons riches en sucres comme les sodas et les jus de fruits. L’eau ou les boissons light sont à privilégier.

Enfin, prenez votre temps pour manger et mastiquez afin d’éviter ballonnements et aigreurs d’estomac. Pensez aussi à vous aérer : une vraie coupure, même brève, avec quelques pas au grand air, permet de pratiquer un peu plus d’activité physique, et s’il y a du soleil, de faire le plein de vitamine D.